Show newer

Et sinon il y a Nils Frahm qui a sorti son nouvel album lundi dernier, et je ne m’en lasse pas, c’est toujours aussi beau.

“Sometimes when you hear a piano, you might think it’s a conversation between a woman and a man. At the same time, it can hint at shapes of the universe and describe how a black hole looks. You can make sounds that have no relation to anything we can measure.”
— Nils Frahm

nilsfrahm.bandcamp.com/album/g

Show thread

On change un peu style avec le projet de A. G. Cook intitulé DJ LIFELINE et son EP AIRHORN. J’étais complètement passé à côté de ce petit joyaux au moment de sa sortie en juin.

djlifeline.bandcamp.com/album/

Show thread

Toujours chez Orange Milk Records, le projet INGENIOUS SCENES du belge DIDA, également en préco.

“Inspired by children's library music, Ingenious Scenes represents frivolous humor within interesting formal experimentation. A childlike playfulness to serious arrangements, the well thought out songs strike with subtle surprises. The transition from serene to playful is very skillful, while maintaining the undeniable joy from composers like Yuu Miyake and Joe Hisaishi.”

orangemilkrecords.bandcamp.com

Show thread

On poursuit avec le très attendu nouvel album (en précommande) de Giant Claw, fondateur du label Orange Milk Records

orangemilkrecords.bandcamp.com

Show thread

It’s !

Vous avez écouté quoi en mars, des recommandations ?

En voici quelques unes pour ma part : on commence par une très belle découverte fraichement sortie chez @rvngintl, l’album Under ~ Between par Dialect.

“Dialect's Under~Between unfolds with the hopeful energy of seedlings springing forth from soft earth.”

dialect-trax.bandcamp.com/albu

🎧 Le prix de l’électricité - Yves-Marie Abraham

« Une critique de la technologie, une critique de l’impact de l’électricité et de tout ce que le système électrique implique derrière ce qui nous apparaît comme une simple ampoule ou un interrupteur. »

podcast.ausha.co/homo-ethicus/

Et pour rester dans le thème typo, il semblerait que je sois la première personne au monde à avoir acheté une police de caractères en Ğ1 ! Il s’agit du Valorama dessiné par le talentueux @moglia@mstdn.io

gchange.fr/#/app/market/view/A

🔡🧐 Mood de l’après-midi : finir de corriger l’exercice de “Fonts pairing & typesetting” de mes étudiants en écoutant à fond le dernier album de Danny L Harle 🎧

dannylharle.bandcamp.com/album

Tiens, je viens d'apprendre qu'on peut utiliser le "coup de pouce vélo" pour s'acheter un casque et un cadenas en plus des réparations. C'est jusqu'au 31mars.

coupdepoucevelo.fr

Je ne sais pas si vous avez vu, mais @contribulle est en ligne !! 🎉

Vous pouvez y faire des petites annonces pour avoir de l'aide pour votre projet, sur tout type de compétences ! :D

N'hésitez pas à l'utiliser beaucoup, beaucoup beaucoup !!!

contribulle.org !

Bref, je vais m’arrêter là, mais j’aimerais bien prendre plus le temps d’écrire sur ma pratique cette année. Mais pour ça, il faudrait qu’on arrête de m'appeler pour réparer mes vieux sites 😅

Show thread

La question financière est également centrale : suis-je payé pour effectuer ce travail de maintenance / réparation ? Combien ? Selon quelles modalités ? Quels modèles économiques et contractuels seraient pertinents ? Des forfaits de maintenance ? Comment vous faites vous ?

Show thread

Projet perso auto-financé, projet cool mais relations humaines compliquées et mal payé, projet pénible payé correctement mais bonnes relations, projet passionnant mais bénévole, ennuyant mais très bien payé… Tous les combos sont possibles.

Show thread

Il y a un tout un spectre dans les formes d’attachement entre la personne qui développe et le fruit de son travail, qui peut varier énormément en fonction de l’intérêt du projet, de la qualité des relations humaines, du montant du budget et du temps qu’on y consacre.

Show thread

C’est ce côté travail « jamais fini », work-in-porgress qui m’interroge. On peut toujours faire mieux, améliorer, corriger, optimiser des choses… mais quand s’arrêter alors ? Quand c’est « parfait » ? Quand le temps est dépassé ? Quand on s'ennuie ? Quand le client nous gonfle ?

Show thread

Il y a cette notion de « développement », qui est différente de celle de design. Développer des sites web, des applications, des programmes, des jeux-vidéo, des polices de caractère, ce n‘est pas la même pratique qu’en designer. Et en même temps c‘est hyper lié et interdépendant.

Show thread

J’imagine qu'on doit retrouver ça le dessin de caractères par contre : ré-ouvrir un vieux projet pour étendre une famille typographique, corriger certaines lettres, ajuster le spacing, ajouter des glyphes, des alternates, coder des fonctionnalités OpenType.

Show thread

Et réparer un objet qu’on n’aime pas trop et qui en plus ne nous appartient pas… hmm. Est-ce qu'un site qu'on conçoit et/ou développe pour un client nous « appartient » ? C’est ambivalent : on en est responsable, mais il ne nous appartient plus vraiment.

Quand on design un poster ou un livre, une fois qu’il est imprimé, le boulot est fini ! C’est très rare de faire de la maintenance sur un vieux fichier InDesign, sauf pour une ré-édition d’un livre peut-être, je me trompe ?

Show thread

Par contre, réparer un objet qu’on n’aime pas, que l’on trouve moche ou mal conçu, c’est une autre histoire. Il faut essayer de trouver de l’intérêt dans l’acte même de la réparation et essayer de le transformer pour qu’il nous plaise, sinon c’est juste déprimant.

Show thread
Show older
mastodon.design

A Mastodon instance for and by people who make things!