"Diversity is being invited to the party. Inclusion is being asked to dance. Justice is letting someone else throw the party." — Powerful words by Tatiana Mac, great talk about privilege & inclusion by design.

slides.com/tatianamac/how-priv

Words are a powerful thing. Join me in becoming a catalyst for change by paying more attention to yours. Together we can the workplace, once and for all. wyng.io/HdDmy7?v=YNJy

I’ve tried different teas ans sugars and processes, and this is the one that’s given me the best results so far. Here are the teas I’m using.

Ivan Illich sur la capacité de penser et de faire des citoyennes et citoyens, usée voire effacée par l’idolâtrie des « experts ». Publié en 1973, pourtant absolument contemporain, surtout à la lumière des mouvements actuels comme les . Beaucoup de réflexions à avoir au niveau du design, du design des instances particulièrement.

Made my day: random duddo complains about women being vocal about periods, gets what he deserves. Result: an endless ocean of replies with so many absolute gems. Read for a good laugh. On but still worth it.

twitter.com/Mr_Emmcap__/status

In order to celebrate an achievement of 2018, I am very proud to share with you the first time a techdudebro mansplained me the conference I'd just given.

This is just a very brief moment extracted from the 270 seconds of his first rant. He ranted some more after my answer and came back later on when I was off stage and argued with me without listening fo more than 20mn. Extremely educational.

(sorry for the heavy GIF, bear with me!)

Les jardins sont extraordinaires. Ils étaient moqués car offraient une vue d'exception sur les fameux "bouchons lyonnais". J'y vois de rares passant·es s'y aventurer de temps en temps. Les revêtements sont hors d'âge. Les fontaines ont été vidées depuis aussi longtemps que je me souvienne.

Des associations tentent de tirer parti de cet espace immense (plus vaste que la place des Terreaux) pour y cultiver des choses. lyonmag.com/article/50910/la-m

René Gagès, l'architecte qui s'est principalement occupé de conceptualiser le projet, a toujours soutenu qu'il était la bonne solution technique au problème qui se posait à l'époque : le Cours de Verdun, que les lyonnais s'entêtaient à voir comme un havre de paix et de nature, était saturé par les bus, tramways et voitures et allait devoir absorber le trafic énorme venant du Tunnel de Fourvière, décidé en amont du projet de centre d'échanges.


Vu depuis les fenêtres des immeubles environnants, on se rend compte de l’emprise terrible que cet ensemble a sur l’espace urbain, de son poids, de son volume et de la rupture visuelle et physique qu’il représente pour la circulation douce. Le style est massif, lourd, fonctionnel, mais une recherche évidente a été faite sur les textures et les revêtements malgré tout.

Le centre d'échanges est... perturbant. Cela fait 1 an et demi que je vis et me déplace dans ses parages, et quel que soit l'angle par lequel il est pris, sa "mocheté" prend le pas sur bien des aspects pratiques qu'il propose. Extraits visuels choisis :
- la vue depuis l'ouest, avec le nœud routier qui s'engouffre dessous,
- vu du dessus, avec les "jardins suspendus", utopie urbaine,
- le "Goldorak", ensemble d'Escalators au Nord de la gare.

Je suis fascinée par l’utopie moderniste de la France des années 60-70 et les constructions qui en sont nées et qui ont changé la face de la ville. La conception du vivre-ensemble et des flux de déplacement urbains sont une source infinie d’inspiration.

Ça tombe assez bien, mon logement offre une vue directe sur l’un des projets les plus adorés-haïs de l’époque : le Centre d’Échanges de Perrache à Lyon.

« Spéculation immobilière, loyers trop chers, expulsions locatives... La Guillotière n’est pas à vendre »

Wait WHAT, InVision ? « Up to several minutes » to save my cookie policy preferences and NO way to refuse the « mandatory » ones that include « targeted ads »? It is such a lack of respect to your visitors and users...

Heureuse de me voir confirmer que le ne changera RIEN à la méthode de calcul des impôts des indépendants, si ce n'est la modulation des mensualités, qui risque d'être un beau foutoir. On continuera à déclarer annuellement et à payer à année 0 les impôts sur des revenus à année -2.

Show more

Marie-Cécile Godwin Paccard's choices:

mastodon.design

A Mastodon instance for Designers and Makers of all things — Developers, Engineers, Builders, Creators, Tinkerers & Misfits!Though you make design your life, all that inspires you is also welcome here.